California dream in Mendocino

ll y a deux semaines, alors que la Californie commençait à se deconfiner, nous en avons profité pour nous échapper de San Francisco et découvrir le nord de l’Etat. Cette partie plus sauvage et plus green m’a toujours fascinée (notamment après la lecture de My Absolute Darling de Gabriel Tallent qui décrit si bien l’atmosphère et la végétation du lieu). C’est donc avec beaucoup d’attente que nous avons fait ce voyage.

La réalité était encore mieux que dans mon imagination! L’océan apparaît ici dans toute sa superbe, entouré de reliefs âpres aux dégradés de terre brune, aussi beaux que menaçants.

La végétation est luxuriante : abondance de fleurs variées et colorées, pins majestueux,… En contrebas de Mendocino, village des années 1850, très nouvelle-Angleterre et longtemps connu pour ses communautés hippies, l’embouchure de Big River est un spectacle inoubliable : sable blanc et fin, eau cristalline, forêt immense bordant ses rivages.

Pendant ce séjour très court, nous avons séjourné au Stanford Inn, un hôtel qui privilégie une approche écologique de l’hôtellerie et du tourisme . Implanté en pleine nature, c’est un véritable havre de paix où il fait bon séjourner en famille : jardin potager, ânes et lamas, balades en bicyclette, piscine couverte et jacuzzi… De quoi vraiment se ressourcer !

Je vous propose un voyage en images…

Le Stanford Inn et son jardin poétique et luxuriant

Le Stanford Inn, entouré de jardins et de bois…
Les chambres cosy

Big River, eau cristalline, forêt de pins… Bienvenue dans l’Amérique rêvée

Le village de Mendocino, à flanc de falaise

***

Ce fut un week-end bien ressourçant, vous l’aurez compris! Je ne peux que vous recommander de visiter cette Californie sauvage et authentique, que l’on trouve une fois le Golden Gate franchi! Muir Woods, Rodeo Beach, Bolinas, Point Reyes… et Mendocino tout au nord. Autant de destinations qui vous évaderont et vous montreront une Californie bien éloignée des clichés couramment répandus.

On se retrouve d’ici une quinzaine de jours pour une recette sucrée et de saison. D’ici là, je retourne faire nos derniers cartons, dire au revoir à nos amis (moment le plus douloureux). L’avion est prévu jeudi avec masques et précautions d’usage en cette période de pandémie… Je redoute un peu l’exercice, j’avoue! La prochaine fois que j’écrirai ici, ce sera depuis Paris ou la Provence…

Prenez bien soin de vous,

Je vous embrasse,

Emilie.

2 Comments

  • Merci, Emily ( petite entorse américaine à Emilie), pour votre compte-rendu si poétique. Il donne envie de se rendre sur place. Les photos sont superbes comme d’habitude et le texte très beau. Bon courage pour le retour. cela fait un peu pompeux, mais ” la France a besoin de vous” et nous serons très heureux de vous retrouver. Prenez cette expérience californienne comme une parenthèse enchantée. On apprend toujours de nos expériences. Bonnes vacances!

  • Une belle facette de la Californie que nous connaissons peu en effet. Merci Émilie et bon retour au pays !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *