Family connexion #3 : Cécile

Cécile Schneider, Sweet Cabane, La Turbulette

Family connexion #3 : Cécile.

Nous reprenons notre rubrique ‘Family Connexion , interrompue pendant l’été, avec Cécile. Cette jeune maman de trois enfants joue un rôle important auprès des familles puisqu’elle forme les parents à la pédagogie positive grâce à des ateliers qu’elle anime au sein de son association, Parents à l’Ecoute.

Il s’agit principalement pour Cécile d’aider à fluidifier et à harmoniser les relations entre les parents et les enfants dans leur quotidien lorsque la crise surgit. 

En sus de cette activité, Cécile anime le blog famille La Turbulette, qui propose une réflexion sur les familles, le travail et l’éducation via des interviews et une sélection de livres toujours pertinente.

***

Comment as-tu eu l’idée de te former à la pédagogie positive?

Lorsque mon fils aîné avait trois ans, une de mes amies m’a parlé des ateliers Faber et Mazlish qui avaient lieu dans ma ville « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ». Ce titre m’a immédiatement parlé : cet atelier était fait pour moi! Moi qui avais un petit garçon qui n’en faisait qu’à sa tête, au point que petit à petit j’avais l’impression qu’il était devenu mon ennemi….Cela ne pouvait plus durer…

J’ai lu les livres de Faber et Mazlish, j’ai suivi les ateliers et, même si tout ne s’est pas arrangé en un coup de baguette magique, petit à petit, la relation avec mon enfant est redevenue harmonieuse, sans cris, basée sur l’écoute et l’accueil des sentiments.

En quoi consiste cette méthode?

Adele Faber et Elaine Mazlish, deux Américaines, ont élaboré leur méthode il y a déjà plus de quarante ans, à partir des enseignements du psychologue Haim Ginott. Celui-ci leur enseignait à écouter avec compréhension et empathie les sentiments des enfants tout en leur montrant comment fixer des limites sans attaquer leur personnalité. 

A partir de cet enseignement, elles ont conceptualisé une méthode que l’on découvre au travers de leurs ouvrages devenus des best-sellers Parents épanouis, enfants épanouis et Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent qui proposent  des exemples concrets, des bandes dessinées ludiques et des fiches récapitulatives pour restaurer l’harmonie dans la famille, tout en optimisant la confiance et l’estime de soi des parents et des enfants.

Et toi, en tant que formatrice, quel est ton rôle?

J’anime les groupes des parents-participants au cours d’ateliers qui permettent d’approfondir l’approche de Faber et Mazlich. 

On commence les ateliers par une phase de prise de conscience des mots et attitudes que les participants-parents ont au quotidien. Puis, on étudie de petites bandes dessinées très ludiques, on met en place des exercices pratiques, et surtout on favorise l’échange entre les participants… Car c’est souvent salvateur de découvrir que l’on n’est pas le ou la seul (e) à ne pas savoir comment gérer la crise d’un petit bout de deux ans se roulant par terre dans un supermarché!

Qu’aimes-tu dans cette activité? 

J’apprécie beaucoup de rencontrer et échanger avec les parents. C’est aussi très agréable de se sentir utile et de participer à la mise en place d’une meilleure harmonie familiale.

Cette activité m’a aussi permis de rencontrer d’autres super animatrices avec lesquelles nous formons une association dynamique et conviviale où nous proposons bénévolement des ateliers : Parents à l’écoute. http://parentsalecoute.fr/

Qu’apporte cette méthode pour les parents et les enfants?  

Ce que j’aime avec la méthode de Faber et Mazlish c’est que ce n’est pas une méthode qui culpabilise les parents. Parce que, comme l’indique le titre de l’un des livres, « Parents épanouis, enfants épanouis »! On a le droit de dire à son enfant « là vraiment, ce comportement ne me convient pas, je sens que je vais m’énerver! ». Et parfois rien que le fait de le dire permet de faire redescendre la pression…

Ce n’est pas toujours facile car les adultes que nous sommes avons souvent été élevés très différemment. Mais c’est le chemin vers une éducation bienveillante qui compte. Pour les enfants, ce mode de communication favorise énormément leur autonomie et l’estime de soi.

Aurais-tu un exemple de réussite avec les parents à nous raconter?

Une de mes amies m’a appelée d’Allemagne, très embêtée par le comportement colérique de son garçon de 7 ans. En discutant avec elle, elle a réalisé qu’il y existait de nombreux moments où son petit garçon était doux et apaisé, mais qu’elle focalisait essentiellement sur les moments de colère …finissant par lui avoir « collé », bien malgré elle, une étiquette d’enfant colérique… en comparaison à sa soeur si sage.

Suivant mes conseils, elle a, pendant quelques semaines, changé sa manière de communiquer avec son fils : à chaque fois qu’il se montrait calme et patient, par exemple quand sa petite soeur avait dérangé un de ses jeux, elle le soulignait en disant: « c’est faire preuve d’une grande patience que de ne pas s’énerver quand on touche à ses affaires ». Et bien, en quelques semaines, elle a pu constater que, petit à petit, son enfant se débarrassait de son rôle d’enfant colérique et qu’il y avait beaucoup moins de crises! Alors…. Gare aux étiquettes!

Une petite astuce concrète pour mieux gérer la Rentrée des enfants en ce mois  de septembre?

Ah les fameux pleurs des petits qui ne veulent pas aller en classe! On peut être tenté de vite quitter la classe en se disant qu’en nous voyant partir rapidement, notre enfant ne pleurera plus. Je proposerai le contraire…. Prenez le temps les premiers matins de passer cinq minutes de plus avec votre enfant (oui, même si votre train vous attend, vous verrez c’est du temps bien investi) et accueillez ses sentiments :  «  je vois que tu es très triste de me quitter au moment de l’école pour aller au travail »,  entrainez-le dans l’imaginaire « ah ce serait super si on pouvait rester toute la journée avec Maman ».

L’enfant se sentira écouté et compris, et très vite, il vous quittera les prochains matins avec à peine un coucou de la main!

***

Merci à Cécile pour cette belle interview et tous ces bons conseils! Sweet Cabane est très heureux d’accueillir Cécile pour une rubrique parentale ‘Take it Easy ‘ qui abordera différents problèmes du quotidien en famille et vous proposera des clés, des astuces ou des conseils pour les résoudre! Très vite, un sujet sur les devoirs à la maison ou comment ne pas s’énerver même en situation de crise!

Emilie.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *