Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Durant les prochaines semaines, Sweet Cabane se met à l’heure de Noël et entend vous proposer plein de petites idées pour faire de Décembre véritablement le mois le plus festif de l’année! Plus que jamais, je souhaite vous faire découvrir de jolis objets, initiatives, recettes qui ont du sens et sont en accord avec les saisons et une  vision durable de la consommation…

Au programme donc ces prochaines semaines : la découverte d’un joli album qui peut faire un beau cadeau de Noël, un chouette DIY, une sélection de jouets, une recette festive…

***

Aujourd’hui, c’est des Riches Heures de Jacominus Gainsborough de Rebecca Dautremer (éditions Sarbacane, 2018) que j’aimerais vous parler car il nous emmène dans cette poésie du quotidien que j’affectionne tant!

La lecture de cet album est un beau moment à partager en famille car il s’adresse tant aux enfants (plutôt à partir de 5 ans) qu’aux adultes. Les mots et les illustrations s’enrichissent mutuellement (Rebecca Dautremer écrit et dessine) et donnent au lecteur une liberté d’interprétation et d’imagination extraordinaires. Le livre nous parle simplement d’une vie « qui valait la peine d’être vécue », depuis la naissance de Jacominus jusqu’à sa mort. Avec infiniment de simplicité et de poésie, l’auteur nous livre les petits et grands maux de l’existence de Jacominus, dans lequel chacun d’entre nous pourra se retrouver un peu (ou beaucoup!).
En filigrane, on ne pourra également qu’apprécier l’amour de l’auteur pour la littérature enfantine britannique (dont je suis également très éprise) : références à des textes anglais, animaux animés, mise en scène d’une nature riche et poétique. Un monde riche et foisonnant, dense comme peut l’être une existence!

Crédit photo : Sweet Cabane
Crédit photo : Sweet Cabane
Crédit photo : Sweet Cabane
Crédit photo : Sweet Cabane

Je ne souhaite pas vous en dire davantage sur ce livre, qui se déguste page à page… J’espère juste vous avoir donné envie d’aller plus loin. Je terminerai avec ces mots de Jacominus qui résonnent en moins comme un mantra :

« Je t’ai bien aimée ma petite vie. Tu m’as donnée du fil à retordre, mais je t’ai bien aimée. Et ma vieille, sais-tu? Tu valais rudement la peine d’être vécue! »

Crédit photo : Sweet Cabane

***

Belle journée à tous et à mardi prochain pour un nouveau post DIY de Noël…

Je vous embrasse,

Emilie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *