Madeleine Ably, créatrice de Sixsoeurs

Crédit photo : Sweet Cabane
Crédit photo : Sweet Cabane

Aujourd’hui, je suis très heureuse d’interviewer Madeleine Ably, la créatrice de la marque de mode et accessoires Sixsoeurs, qui ne cesse de faire parler d’elle. Cette jeune créatrice parisienne de 38 ans est aussi la maman de trois enfants  : une grande fille de 18 ans, un garçon de 7 ans et une petite fille de 5 ans. Autant dire que les journées sont plutôt denses et variées…


Elle nous raconte ici la genèse de son projet, ce qui lui plaît dans son travail et comment elle gère quotidien et vie de famille… 

Comment as-tu eu l’idée de créer Sixsoeurs?

Une histoire d’enfance et de famille… Tout a commencé en Normandie, quand j’étais enfant. Ma mère avait des doigts de fée et créait en permanence : abat-jour, robes de mariée, canapés… Très vite, je me suis mise à coudre à ses côtés et, dès l’adolescence, j’ai commencé à faire des sacs en tissu. Dans notre famille, la récup était quasiment un art de vivre : on chinait beaucoup, on se repassait les vêtements de soeur en soeur.

Avant de lancer Sixsoeurs, j’étais directrice de production et je travaillais sur des reportages pour la télé. Quand ma boîte a fermé, je me suis dit que c’était l’occasion de lancer mon propre business, ce qui me trottait dans la tête depuis déjà longtemps. Cela a coïncidé aussi avec la naissance de mon fils.

Entre ce moment et la naissance de ma dernière fille, Violette, j’ai lancé progressivement mon business qui a pris véritablement forme après mon troisième accouchement. C’était un peu comme si j’avais accouché de deux enfants en même temps! Les débuts étaient rock : je n’ai pas eu de place en crèche avant les 18 mois de Violette, du coup, je l’emmenais partout avec moi et travaillais avec elle à mes côtés.

Au début, c’était surtout l’activité de vide-dressing qui prenait de la place, puis la création de sacs ‘Sixsoeurs Atelier’  est devenue de plus en plus importante. Et, depuis avril, j’ai lancé une ligne de vestes qui marche déjà très bien!

Crédit photo : Sweet Cabane

Crédit photo : Sweet Cabane

Pourrais-tu décrire une journée de travail type?

C’est très dense car je gère tout toute seule : l’administratif, le commercial, la com, les shooting photo … et bien sûr, l’artistique!

Je travaille depuis chez moi, ou, quand je couds, depuis la maison familiale de Normandie. Je commence à 8h30  car c’est mon compagnon qui emmène les enfants à l’école. Je vais les rechercher à 16h30, je retravaille un peu, puis je fais une pause de 18 heures à 21 heures. Il m’arrive souvent de m’y remettre le soir et le weekend. Quand je ne travaille pas, j’aime aussi faire mille choses sans oublier aussi de sortir le soir avec mes amis… Je suis sans arrêt en mouvement 😉

Pour mes enfants, je n’ai pas de babysitter mais je suis très aidée par ma belle-mère et mes soeurs me dépannent souvent, surtout que si nombreuses, elles sont plus facile à solliciter…

Crédit photo : Sweet Cabane

Crédit photo : Sweet Cabane

Qu’aimes-tu particulièrement dans cette activité?

A dire vrai, aujourd’hui, j’ai beaucoup de mal à imaginer ma vie autrement! Je trouve cela très stimulant de partir de rien et de monter un business. Je fais tout de A à Z… C’est un vrai challenge! C’est aussi épanouissant de créer quelque chose qui vient de soi, qui nous ressemble… Je travaille de façon artisanale, souvent en famille (par exemple, ce sont mes soeurs qui font les modèles lors des shootings photo que je réalise).

Parfois, c’est un peu le parcours du combattant, surtout quand on veut produire en France, mais le jeu en vaut la chandelle!

Crédit photo : Sweet Cabane

Crédit photo : Sweet Cabane

Qu’aimes-tu moins ou aimerais-tu voir changer dans ton activité actuelle?

Je suis souvent débordée, je fais tout en mode speed… J’aimerais mieux m’organiser, me faire des vrais plannings auxquels je me tienne… Je travaille en ce sens 😉

Quels sont tes projets pour Sixsoeurs?

Faire grandir la marque bien sûr : l’installer et la faire connaître auprès d’un public plus large… Et pourquoi pas, m’associer…

Quels conseils donnerais-tu à une mère qui voudrait elle aussi monter son business?

  • Tout d’abord, ne pas se précipiter, bien réfléchir pour faire mûrir son projet…
  • Tester l’idée auprès de ses proches, puis auprès d’un panel plus large, avant de se lancer
  • Bien s’entourer et savoir avec qui on s’associe. Il faut trouver une personne avec qui on est complémentaire et sur la même longueur d’ondes côté caractère.
  • Ne pas avoir la folie des grandeurs : commencer à travailler depuis chez soi, sans trop de frais…

 

***

Mille mercis à Madeleine pour cette interview ! Vous pouvez retrouver tout le talent de cette jeune créatrice sur son site Sixsoeurs… Personnellement, je suis totalement fan de ses sacs en cuir vintage et de ses vestes si bien coupées… 😉

Bonne semaine à tous,

On se retrouve lundi prochain pour parler… Groseilles !

Emilie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *