Mon amour

Mon amour - Sweet Cabane

Mon amour.

Sweet Cabane n’a pas publié dimanche l’article sur notre séjour à Londres, comme cela était prévu, car je n’avais pas le coeur à cela, complètement choquée, triste et meurtrie par les attentats de vendredi qui nous ont touchés de plein fouet : des amis ont perdu des être chers, d’autres ont eu très peur, s’en sont sortis, mais l’horreur était là.

Et puis, il y avait les enfants dont il fallait prendre soin : les consoler, les rassurer (autant qu’on peut), leur expliquer, avec des mots différents selon les âges, ce qui s’était passé pour désamorcer l’angoisse (voir sélection d’articles et supports presse en fin d’article).  Et par dessus tout, pour les plus petits comme les plus grands, calins et amour pour les entourer et les apaiser.

C’est sans doute pour cela qu’aujourd’hui, j’ai préféré vous parler d’un livre qui parle justement d’amour, de celui de la mère pour son enfant, fort, inconditionnel, sans limites, en toute circonstance et qui fait grandir… Cet amour pur, qu’on aimerait voir dépasser la sphère familiale pour couvrir toute la société… Cet amour fort qui implique tolérance, respect des différences  et solidarité…

Mon amour - Sweet Cabane

Mon amour – Sweet Cabane

Ce livre, je l’ai lu à chacun de mes enfants individuellement et,  de 3 à 10 ans, il a suscité  la même émotion. Le texte d’Astrid Desbordes et les illustrations de Pauline Martin fonctionnent merveilleusement bien à l’unisson et savent parler de l’amour avec pudeur, humour et finesse. L’ amour est là quand on réussit, qu’on est bon, mais aussi quand on tombe, qu’on fait des bêtises, … Il est même là quand on ne le voit pas. C’est cet amour qui fait grandir, qui rend fort et beau.

Mon Amour s’adresse finalement à tout le monde, quel que soit l’âge, le sexe, la religion…

Mon amour, Astrid Desbordes et Pauline Martin, Albin Michel Jeunesse.

***

Pour expliquer le terrorisme et les attentats aux enfants, voici quelques supports intéressants :

L’actualité pour les enfants : Le Quotidien (10-14 ans) et Le Petit Quotidien (6-10 ans)

En ligne : 

Tout mon soutien et mes pensées à ceux qui ont souffert, de près ou de loin, lors de ces attentats cauchemardesques…

Bon début de semaine à tous,

Emilie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *