C’est tous les jours la fête!

C’est tous les jours la fête!

Pour prendre avec humour les agendas de fin d’année toujours plus chargés, voici un billet léger de Priscilia, maman de Kim, 6 ans. Vous pouvez retrouver ses autres billets ici.

Bonne lecture!

***

Grâce à ma progéniture âgée de 6 ans, toute mon année de léthargie artistico-culturo-gastronomico-sociale a pris fin en une gerbe époustouflante de sorties, déclamations, costumes, performances et superproductions!

J’ai dû même télécharger une appli spéciale agenda pour gérer le planning des festivités et l’opérationnel! Voyez plutôt le programme des deux dernières semaines …

Samedi matin, fête de l’école : tombola, stands à gogo, pop-corn et coca zéro. Samedi 14 h 30, spectacle de street dance (activité périscolaire) au parc et en plein soleil : t-shirt coloré et legging fleuri requis… barbapapa à proximité!

Lundi 18 h 00 (pluvieux), spectacle de théâtre (périscolaire et en retard de 30 minutes) à l’autre bout de la ville : trois écoles réunies sur scène pour l’occasion, pièce écrite (et jouée évidemment) par les enfants, maquillage difficilement délébile et « mascara pour cheveux » fournis (et bien étalés comme il faut) …Le tout suivi d’un buffet Haribo pour « échanger ».

Mercredi, 17 h 00, fête du centre de loisirs : chorégraphie, théâtre, projection, spectacle et falbalas… Cette fois, buffet sucré (des chips, donc) agrémenté de 200 marmots du CP au CM1 qui courent partout. Séance maquillage à nouveau.

Lundi suivant 18 h 00, re-spectacle (de l’école cette fois) : rendez-vous avec les enfants entre 17h30 et 17h45  « précises » au complexe sportif. T-shirt blanc uni et propre, legging bleu, baskets obligatoires, … et impossible de me préparer psychologiquement, le contenu étant « une surprise pour les parents » (hourra)!

Je ne veux même pas imaginer la vie des familles à enfants multiples !? Ce pugilat du planning, ce stress, ces tenues et toutes ces félicitations à préparer… Comment faites-vous ??

Comme moi, j’imagine : vous vous réjouissez finalement d’avoir la chance d’assister à ces débordements festifs. Vous fondez à chaque réplique pratiquement inaudible et à l’intonation approximative de votre progéniture en tenue de gala… Parce qu’en fait, ils sont irrésistibles ces bambins!  …Enfin le mien était le meilleur, bien entendu!

Priscilia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *