Mum at Work #8 : Fabienne

Mum at Work- Sweet Cabane - Fabienne Bertoncini

Mum at Work #8 : Fabienne.

Rencontre ce mardi avec Fabienne, une mum parisienne de 40 ans qui combine plusieurs projets professionnels et jongle avec brio entre travail et vie de famille.

Fabienne est coach en accompagnement professionnel et s’occupe en parallèle des relations publiques et institutionnelles du Festival de Cinéma Européen des Arcs. C’est aussi la maman de trois enfants de 10, 8 et 6 ans. 

Elle nous parle ici de son parcours professionnel, de ses projets et de son organisation quotidienne de mum active.

***

Quel est ton parcours pro ? J’ai commencé comme attachée parlementaire, puis j’ai fait du lobbying pour le compte d’une grande entreprise française. A un moment, celle-ci a connu une forte période d’instabilité (rachat, etc). je suis ensuite tombée enceinte de ma première fille. Je n’avais alors pas du tout l’idée de m’arrêter (j’étais même plutôt contre), mais la naissance de ma fille a été un tel éblouissement que j’ai décidé que ça ne valait plus le coup de continuer dans cette boîte!

Je n’ai pas chômé pour autant ! J’ai repris rapidement des études de management pendant ma seconde grossesse, très rapprochée de la première. J’ai ensuite monté un projet d’entreprise, donné des cours à la fac…

Enfin, quand ma petite dernière est née, il y a 6 ans, j’ai commencé à travailler pour le Festival de Cinéma Européen des Arcs. Je suis toujours actuellement responsable des relations publiques et institutionnelles : à temps plein de septembre à janvier et, plus ponctuellement, pendant le reste de l’année. En parallèle, je me suis formée pendant près de deux ans au coaching en entreprise et j’ai lancé cette activité professionnelle il y a quelques mois.

Qu’aimes-tu dans ton travail aujourd’hui?

Dans le Festival, j’aime le travail collectif et l’aspect créatif. Dans le coaching, c’est plutôt la dimension humaine et l’idée d’accompagnement que j’apprécie. Pour moi, ces deux jobs se complètent parfaitement : le coaching m’aide à mieux gérer les relations de travail au Festival, qui me sert, en retour, à améliorer mon travail de coach.

J’aime aussi être indépendante : cela me permet de mieux gérer travail et vie de famille.

Ce que tu aimes moins? Travailler seule et à la maison : cela me permet de ne pas perdre de temps dans les transports, mais c’est parfois dur de ne pas avoir de collègues !

La frontière travail /famille est très poreuse et il y a parfois des situations cocasses quand tu travailles à la maison! J’ai le souvenir d’avoir dû m’enfermer dans les toilettes pour répondre à un important appel d’un sponsor : les enfants hurlaient derrière la porte et, moi, j’essayais de paraître le plus zen possible au bout du fil! On frôle parfois l’implosion 😉 …

Quels sont tes projets professionnels? J’aimerais continuer à développer cette double activité avec d’un côté l’événementiel, et de l’autre, l’accompagnement. Côté coaching, à terme, j’aimerais recentrer mon travail sur les femmes qui accèdent à des postes à responsabilité, pour les accompagner et les aider à évoluer le plus sereinement possible dans leur carrière.

Quelle est ton organisation quotidienne?

Je travaille en général de 9 heures à 17h30 environ, puis je vais chercher les enfants qui sont à des activités extra-scolaires. Je me fais aider d’une baby-sitter qui s’occupe des enfants pendant 3 heures,  le mercredi et le vendredi après-midi : je profite de ces moments pour bosser ou m’occuper d’un enfant en particulier. Pendant la période du Festival, ma baby-sitter fait toutes les sorties d’école et garde les enfants jusqu’à 19h30 car je travaille beaucoup!

Quels conseils donnerais-tu à une mum qui voudrait se lancer dans une nouvelle activité?

  • Apprendre à hiérarchiser ses priorités et à faire des choix : le risque de la flexibilité est de penser qu’on peut tout faire!
  • Se faire aider et ne pas culpabiliser : le risque est grand de prendre en compte les besoins de toute la famille en s’oubliant soi-même…Prendre une baby-sitter pour garder les enfants et garder aussi un peu de temps pour soi!
  • Enfin, choisir des activités extra-scolaires pour les enfants à proximité : c’est primordial pour ne pas courir dans tous les sens et s’épuiser!

Des bons plans enfant? A la maison, des petits rituels que les enfants adorent comme notre ‘Ciné-soupe’ le dimanche à 18h30 : on fait découvrir aux enfants un classique du cinéma et on dîne en même temps. L’occasion de leur montrer des films de Demy, de Chaplin… Ou encore le dîner ’N’importe quoi’ juste avant la Rentrée des Classes : les enfants choisissent le menu (gaufres, chocolat chaud, chips, etc. ) : l’occasion de faire de ce moment non pas une angoisse, mais une fête!

Pour les relations avec les enfants, je suis adepte de la pédagogie positive. On utilise beaucoup à la maison le tableau des émotions et des besoins et, plus généralement les outils pour mieux communiquer avec les enfants et les ados des ateliers de Faber et Mazlish.

Tableau des émotions - Sweet Cabane

***

Mille mercis à Fabienne pour cette interview riche et pleine de bons conseils! Vous pouvez retrouver les ateliers parents/ enfants mentionnés par elle sur le site http://www.itinerairedeparents.com.

Belle journée et à vendredi pour un Friday Cake super easy et gourmand!

Bises

Emilie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *