Qui a peur du grand méchant loup?

La peur du loup, Sweet Cabane
Crédit photo : Sweet Cabane

Qui a peur du grand méchant loup?

Aujourd’hui, on aborde un sujet qui nous a tous fait frémir un jour : le loup! Pourquoi a-t-on peur de lui? Comment apprivoiser et dépasser cette peur pour les jeunes enfants? Quel est le rôle des contes?

Plusieurs blogueuses, elles-mêmes mamans, se sont jointes à moi pour répondre à ces questions et  vous faire partager leurs contes favoris : Coline se raconte, Galex la Fée, Mini Branchouille et French Mômes. L’occasion pour vous d’aller faire aussi un tour sur ces blogs aux personnalités bien affirmées!

Pourquoi la peur du loup?

Cette peur enfantine est sans aucun doute la plus répandue, et ce depuis des siècles! Derrière se cachent des mécanismes psychologiques profonds, nécessaires à la construction de l’enfant : c’est la peur du méchant, mais aussi le sentiment d‘insécurité face à la nouveauté et en fond, la peur métaphysique de la mort, que l’enfant ressent dès son plus jeune âge sans même mettre des mots dessus.

Cette peur est une étape nécessaire dans la vie de l’enfant et apparaît en même temps que l’acquisition de la parole. Elle lui permet de se construire en dressant des limites : le bien, le mal, l’autorisé, l’interdit, ... C’est pour cela que la peur du loup est la plus forte entre 2 et 5 ans, période d’apprentissage très dense  pour l’enfant.

Les contes jouent un rôle fondamental dans l’apprivoisement de cette peur : ils la verbalisent et la concrétisent par le biais du texte et de l’image, tout en l’ancrant dans l’imaginaire. Ce processus permet d’introduire une distance nécessaire par rapport au réel et donne ainsi la possibilité à l’enfant de jouer avec cette peur, de se familiariser à elle, et de la dépasser. L’humour, les fins heureuses, les renversements de situation sont autant de moyens pour y parvenir!

Je laisse maintenant la parole à mes amies blogueuses pour vous parler de leurs contes favoris. Moi-même je parle, en fin d’article, d’ Au Loup de Stéphanie Blake.

Où est le loup? par Galex la Fée

La peur du loup, Sweet Cabane

Crédit photo : Galex la Fée

A la maison on adore lire et relire « Où est le loup ? », un livre à fenêtres où c’est le Petit Cochon qui cherche le Grand Loup… Charlie l’adore ! A chaque page il découvre un nouvel animal qu’il imite à « la perfection » et me fait imiter… Je peux vous dire que faire le castor ou le blaireau n’est pas donné à toutes les mamans !

Puis moi ce que j’aime c’est l’histoire dans l’histoire, l’autre point de vue. On ne raconte plus le « Grand méchant Loup » mais le « Gentil Petit Cochon »… C’est toujours un Loup et des cochons, un loup qui mange des cochons ! Mais on apprend que c’est aussi un Grand Loup qui, aujourd’hui, est un papa, qui travaille dur et qui ramène le soir à manger à son petit qu’il aime fort. La pointe d’humour et de morale de la dernière page finissent de me faire craquer ! « 

Où est le loup? Ramadier et Bourgeau, éditions Ecole des Loisirs.

Les trois petits cochons par Coline se Raconte

« Qui a peur du grand méchant loup, c’est pas nous, c’est pas nous… ». Cette chanson accompagnait l’histoire favorite de mon premier fils, celle des « Trois petits cochons ». Je pense l’avoir racontée au moins plus de deux cents fois, tellement il l’aimait ! Grâce à Nif-Nif, Naf-Naf et Nouf-Nouf, il prenait ses repas sans rechigner, tellement concentré sur les mimiques que je pouvais faire en imitant le Loup soufflant sur chacune de leur maison. Et le plus rigolo pour lui était la scène finale, quand le Loup, finalement pas très futé, se brûle les fesses en tombant dans la cheminée. Il n’était donc pas si effrayant malgré ses grandes dents. Et puis, surtout, il ne pouvait pas rentrer chez nous car nous vivions dans une maison en briques ! Ouf !

Cette histoire, structurée, simple à lire et à retenir, accompagnée d’une chanson à l’air entêtant, lui permettait de voir que les méchants ne gagnent pas toujours, que le Loup est plus laid qu’intelligent et que la solidarité entre frères, ça existe.

Les trois petits cochons, chez Hachette Jeunesse.

Loulou par French Mômes

La peur du loup, Sweet Cabane

Crédit photo : French Mômes

C’est l’histoire de Loulou, un très gentil loup qui se lie d’amitié avec Tom, un petit lapin.

Tout se passe pour le mieux entre les deux amis jusqu’au jour où, en jouant à se faire peur mutuellement, Loulou effraie tellement Tom que celui-ci s’enferme dans son terrier et ne veut plus en sortir. Loulou est triste, obligé de partir, il est à son tour confronté à la peur et comprend pourquoi son ami a réagi ainsi. Il demande pardon à Tom et tout est bien qui finit bien.

Loulou est un album que nous aimons beaucoup à la maison, les petits comme grands. Le graphisme très simple et les couleurs vives et tranchées plaisent particulièrement aux petits. Et, en tant que maman, j’aime que la peur du loup soit un prétexte pour aborder d’autres sujets comme l’amitié et sa fragilité, la différence, la tolérance, la mort. Finalement Loulou, c’est un livre que l’on peut lire à son enfant à différentes étapes de sa vie.

 Loulou, Gregoire Soltareff, éditions Ecole des Loisirs.

Coco Panache par Minibranchouille

La peur du loup, Sweet Cabane

Crédit photo : Minibrachouille

Coco Panache, c’est le livre que l’on a lu et relu et qui, chez nous, se transmet de frères en soeur. C’est aussi l’un des premiers livres que mes enfants ont eu le plaisir de dévorer lorsqu’enfin ils savaient lire. Chez Catharina Valckx, le loup ne fait même pas peur, et c’est aussi ce qui nous plaît. Mis au régime par sa femme, il traîne dans les bois seulement pour se cueillir des myrtilles. Moral, coquin, un brin impertinent, Coco Panache est un jolie histoire qui pousse les enfants à réfléchir sur le dépassement de soi et les préjugés. Et une fois le livre refermé, ces derniers n’ont qu’une envie, filer se déguiser eux aussi en chevalier et rejouer l’histoire …

Coco Panache,  Catharina Valckx, éditions L’école des Loisirs.

Au loup! par Sweet Cabane

La peur du loup, Sweet Cabane

Crédit photo : Sweet Cabane

On suit ici les aventures de Superlapin, incorrigible farceur au tempérament bien trempé. Dans ce volume, notre petit héros joue avec la peur du loup pour effrayer son entourage et en profiter pour désobéir et agir à sa guise… Jusqu’au jour où le loup se présente à lui! C’est alors au tour de Superlapin de connaître la peur du loup!

Ce livre a ravi chacun de mes enfants lorsqu’ils avaient entre 2 et 3 ans (le cas de ma petite dernière maintenant) car il montre l’enfant maître de ses peurs tout en n’ayant rien d’un super héros! Humour et suspense sont au rendez-vous et la fin heureuse contribuent au succès de ce livre. Je ne vous en dis pals plus…Moi-même, je m’amuse beaucoup en le lisant car j’adore imiter le loup…  😉 !!

Au loup!, Stéphanie Blake, Ecole des Loisirs.

La peur du loup, Sweet Cabane

Crédit photo : Sweet Cabane. Pyjama Mabo kids.

Merci à Mini Branchouille, Galex La Fée, Coline se Raconte et French Mômes pour leur belle contribution!

***

J’espère que cette sélection vous a plu! Si vous avez d’autres titres que vous affectionnez particulièrement chez vous, n’hésitez pas à partager en commentaire : on n’a jamais trop de bonnes idées!

Belle fin de semaine à tous,

Emilie.

2 Comments

  • Merci pour cette jolie sélection!
    Dans l’abonnement à L’école des Loisirs de ma toute petite, il y avait en mars un petit album qui m’a fait fondre…. »Qui dort ici? » de Sabine de Greef. Ce très joli livre joue librement sur la peur du loup et le petit Chaperon Rouge car un petit loup dort sous une grosse couette… Osera t-on l’approcher? Attention il bouge… Et finalement celui qui a le plus peur n’est pas celui que l’on croyait…. Eclats de rire garantis de ma fille de 3 ans!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *